Skip to content

Quand la technologie se met au service des locavores

24 mars 2011

Deux articles parus récemment mettent en avant les services rendus par certaines innovations technologiques dans l’accès à des produits locaux, en supprimant l’entremise de la grande distribution.

Le distributeur automatique de produits locavores

Dans cet article, on apprend qu’en Espagne comme en Allemagne, des artisans bouchers ou des fermiers détournent à leur usage les distributeurs automatiques:

Au nord de la péninsule ibérique, l’entreprise centenaire Izarzugaza (…) vient d’installer à la porte de l’une de ses boutiques un distributeur automatique. Au choix, 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, une large gamme de viandes, de saucisses, de sandwichs ou plats cuisinés. Avec des variations selon les saisons: si en été, les salades sont à l’honneur, en hiver la vedette revient aux boulettes de viande et autres cuissots… Mieux, grâce à un écran tactile polyglotte -en anglais et en castillan, bien sûr! (et bientôt en allemand et en français)- le client peut passer une commande personnalisée et tout comprendre s’il est un touriste. Plutôt astucieux pour répondre aux attentes des consommateurs et sortir de ses frontières… locales. Ainsi Izarzugaza exporte ses spécialités vers une clientèle à Segovie et à Madrid, en attendant de conquérir le monde.

En Allemagne, c’est une ferme qui a repris l’idée :

Les dirigeants de Peter-und-Paul-hof, las d’être tiraillés entre le circuit de la grande distribution pas vraiment rémunérateur et le temps perdu à faire les marchés, ont décidé d’installer dans une douzaine de villes, des distributeurs automatiques dédiés aux œufs, au lait, au beurre, au fromage, aux pommes de terre et aux saucisses. Une machine, baptisée Regiomat et mise au point en association avec le fabricant Stuewer. Et pourvu qu’elle soit à l’abri d’un auvent, celle-ci fonctionne 365 jours par an et offre 24 heures sur 24, des produits directement issus de la ferme.

Il s’agit là à juste titre d’une façon de repenser le circuit de distribution : les intermédiaires sont supprimés, les prix sont réduit, les agriculteurs et les producteurs gagnent du temps, et les adeptes du bio tout comme les locavores ont là une nouvelle façon de satisfaire leurs envies.

Techno-locavorisme

Aux Etats-Unis, c’est une autre tendance qui fait son apparition. Le système en question relève du « Techno-locavorisme »: il s’agit là de coopératives en ligne vous permettant d’acheter collectivement, via internet, des produits locaux. Ainsi que l’explique cet article, plusieurs sites internet permettent de reproduire le fonctionnement des AMAP, mais via un système de gestion en ligne. On pourrait presque comparer cela à Groupon ou à My Fab.

Des innovations à garder à l’oeil en tout cas !

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 24 mars 2011 7:04

    Bonjour Anne-Sophie,
    comme quoi, technologie et écologie ne sont pas toujours opposées, bien au contraire ! Être pour l’écologie, ce n’est pas forcément vouloir retourner plusieurs siècles en arrière.
    En Suisse, il y a un système un peu similaire à celui que tu présentes (achat de produits locaux online), il s’agit de marchedurable.ch :
    http://www.marchedurable.ch/DOCUMENTS/Plaquette.pdf
    A propos des distributeurs automatiques, en France, en France on trouve des distributeurs de lait qui permettent aux agriculteurs de commercialiser en vente directe leur production :

    • 25 mars 2011 6:42

      Super!! Merci Cyrille pour ces infos, et oui bien sr: cologie et modernit font mme trs bon mnage:) Bises, Anne-Sophie

      Le 24 mars 11 20:04,

  2. Sebvray permalink
    25 mars 2011 9:38

    Dans ma commune de naissance, La Roche-sur-Yon (85), il y a une borne de retrait de lait biologique d’un Gaec proche, qui livre tous les matins du bon lait frais. Ca ressemble à un petit chalet. Tu mets de la monnaie pour te prendre une bouteille et définir une contenance. Ce qui est assez drôle, c’est que c’est un Carrefour qui a autorisé la vente sur son parking… l’autre Carrefour routes de Nantes a refusé… 1€10 le litre, franchement, c’est du top.

    • 25 mars 2011 6:41

      C’est super a Seb comme mode de distribution, la prochaine fois je veux bien que tu me prennes une photos pour voir quoi a ressemble!! Bises:) Anne-Sophie

      Le 25 mars 11 10:38,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :