Skip to content

Biodiversité: la région Aquitaine lance le programme REVERSE

24 juin 2010

Voilà une belle initiative qui sera lancée demain par la région Aquitaine, entre 9h et 13h à l’hôtel de Région. Comme l’explique le Communiqué de presse me conviant au lancement:

Avec 1,8 millions d’espèces animales et végétales menacées d’extinction dans le monde selon l’ONU, la préservation de la biodiversité est plus que jamais une urgence vitale pour la planète.

Partant de ce constat, la Région Aquitaine a souhaité s’engager dans cette préservation. Ainsi, elle lance, à l’occasion de l’année de la biodiversité, un projet d’envergure de 3 ans : REVERSE – Regional Exchanges and policy making for protecting and valorising biodiVERSity in Europe –, en collaboration avec 14 partenaires de 7 pays européens différents : l’Allemagne, l’Espagne, l’Estonie, la France avec la Région Aquitaine en chef de file, la Grèce, l’Italie et la Slovaquie.

« L’objectif de REVERSE est de promouvoir la biodiversité à l’échelle européenne au travers d’initiatives exemplaires. Pendant 3 ans, nous nous réunirons régulièrement pour échanger sur nos expériences de terrain autour de 3 thématiques bien distinctes : l’agriculture & l’agroalimentaire, le tourisme et l’aménagement du territoire« , explique Alain Rousset, président de la Région Aquitaine.

A l’issue de ces 3 ans de travail, seront présentés fin 2012 à Bruxelles :

  • Un guide de bonnes pratiques, véritable outil opérationnel qui regroupera toutes les expériences réussies ayant une efficacité avérée sur la préservation de la biodiversité.
  • La charte REVERSE afin de fédérer l’Europe sur un projet commun de préservation de la biodiversité.
  • Des recommandations d’ordre stratégique et politique à destination des décideurs pour ouvrir de nouvelles perspectives à leurs politiques locales. Les résultats de ce projet ont pour vocation d’être transposables à l’échelle régionale, nationale et européenne. Les différents acteurs pourront immédiatement mettre en oeuvre les bonnes pratiques. Tout au long du projet, le grand public sera sensibilisé en faveur de la préservation de la biodiversité.

Pour suivre le projet Reverse, tout se passe en ligne sur www.reverse.aquitaine.eu

FICHE PRATIQUE REVERSE
REVERSE en chiffres

  • Type de projet : projet européen de coopération interrégionale -programme INTERREG IVC*
  • Nombre de partenaires : 14 partenaires impliqués dans la valorisation de la biodiversité
  • Nombre de pays impliqués : 7 pays européens
  • Durée du projet : 3 ans (Janvier 2010-Décembre 2012)
  • Budget prévisionnel du projet : 2,5 millions d’euros

Les étapes clés

  • Juin 2010 : Conférence de Lancement du projet, Bordeaux France.
  • Juin 2010 : 1er séminaire interrégional : « Agriculture, Agroalimentaire et Biodiversité », Bordeaux France.
  • Septembre 2010 : Lancement du site Internet officiel de REVERSE.
  • Fin 2010 : 2nd séminaire interrégional « Tourisme et Biodiversité », Crète Grèce.
  • Début 2011 : 3ème séminaire interrégional « Aménagement du territoire et Biodiversité » Murcie Espagne.
  • Fin 2011 : 4ème séminaire interrégional -Construction du guide des bonnes pratiques- Ombrie Italie.
  • Début 2012 : 5ème séminaire interrégional -Développement des recommandations et de la charte- Estonie.
  • Fin 2012 : Conférence de Clôture, Bruxelles Belgique. Présentation et diffusion des conclusions et résultats du projet.

*Le programme INTERREG IVC fait partie de l’objectif de « coopération territoriale européenne ». C’est un programme de l’Union Européenne qui aide des régions européennes à travailler ensemble pour partager savoir et expérience. Lancé en 2007, le programme durera jusqu’en 2013.

Je trouve étonnant que ce type de projet n’existe pas encore à vrai dire… il est temps!!

Advertisements
One Comment leave one →
  1. Duga permalink
    31 mai 2011 8:16

    L’abeille noire locale de la Russie à l’Espagne en passant par les trois quarts de la France mérite notre attention
    Cesont les petits apiculteurs familiaux qui travaillent en général avec cette race d’abeilles
    En Gironde près de 1000 apiculteurs déclarés possèdent une à dix ruches chacun
    Ces petits ruchers répartis sur tout le territoir maintiennet les abeilles en général et l’abeille noire en prticulier
    Dans le Sud Ouest, même si il n’existait pas de pesticides agricoles, le frelon asiatique est en voie d’éradiquer ces petits rucher
    Il nous manque le soutien « visible » du ministère de l’écologie pour conseiller le piégeage et la destruction des nids

    Le muséum d’histoire naturelle de Paris, mal reseigné par des professionnel non concernés sont à l’origine des hésitations du ministère de l’agriculture, et de l’écologie sur la conduite à tenir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :