Skip to content

L’année de la pomme ancienne aux États-Unis

1 mai 2010

Voilà une petite information reçue via le réseau Slow Food récemment:

Aux États -Unis, là où les Américains cultivaient et consommaient environ 15 000 ou 16 000 variétés de pommes, aujourd’hui la Red Delicious représente à elle seule 41 % de la production nationale, et à peine11 variétés rassemblent 90 % des pommes vendues dans le commerce. Environ neuf variétés historiques sur dix risquent de disparaître de manière définitive des vergers et des tables. C’est pourquoi la Renewing America’s Food Traditions Alliance (RAFT) [n.d.t. Alliance pour le renouveau des traditions historiques américaines] a décidé de célébrer en 2010 « l’année de la pomme ancienne ».

Le groupe RAFT, composé de personnes actives dans le domaine de l’alimentation, de l’agriculture, de l’environnement et de la gastronomie coordonnées par Slow Food USA, travaille à la définition du premier programme national pour la sauvegarde et la réhabilitation des variétés anciennes de pommes. Le principe est d’identifier dans chaque région 90 variétés menacées d’extinction et de les promouvoir auprès des cultivateurs, des producteurs de cidre, des restaurants et des cuisines afin de revitaliser la « culture nationale de la pomme » autrefois très présente. Ce projet fait partie des initiatives que RAFT mène pour préserver et promouvoir dans tout le pays des variétés agricoles et des races animales aujourd’hui délaissées.

En France et en Suisse, plusieurs associations travaillent également sur la préservation des variétés de fruits et de légumes. Parmi celles que je cite dans Le Guide du Locavore, citons celles qui sont de circonstance: www.croqueurs-de-pommes.asso.fr et www.pommiers.com

++ Cliquez ici pour télécharger le nouveau Manuel et Manifeste des fruits oubliés – Les pommes de Gary Paul Nabhan avec une introduction de Ben Watson, publié par la RAFT.

++ Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article sur le site de Slow Food USA: www.slowfoodusa.org

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 1 mai 2010 1:47

    Je suis admirative et reconnaissante pour ce genre d’initiatives … ça me fait penser à kokopelli en France!

  2. 3 mai 2010 1:35

    Hello!
    Je pense qu’une coquille s’est glissée dans la traduction:
    Renewing America’s Food Traditions Alliance (RAFT)
    [n.d.t. Alliance pour le renouveau des traditions historiques américaines]
    Les traditions historiques, c’est un pléonasme, il faut lire les traditions alimentaires
    ;o)
    De façon générale, rechercher volontairement la varité/diversité est la seule façon de préserver la biodiversité.
    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :