Skip to content

Coccinelles, hormones de papillons ou pesticides?

15 avril 2010

Avec le printemps revient le temps passé dans le jardin, et l’usage de pesticides pour lutter contre les bêbêtes qui viennent manger les plantes de nos jardins et cultures! Problème: les pesticides, ça détruit bien plus que les bêbêtes en question (quand cela les tue), cela coûte cher et ce n’est donc pas écologique duuuu tout!

Alors que la semaine sans pesticides avait lieu il y a peu, voilà donc deux solutions trouvées ce matin afin de faire autrement.

A ma droite, les coccinelles: la ville de Caen qui distribuera à partir de demain, vendredi 16 avril, des boîtes contenant des œufs d’insectes prédateurs pour lutter contre les insectes ravageurs des espaces verts et des jardins. Comme l’explique Stéphane Davin pour DDLJ,

La ville de Caen distribuera gratuitement aux habitants de la commune possédant un jardin, des œufs d’insectes auxiliaires telles les coccinelles capables de remplacer de manière plus écologique les pesticides et autres produis chimiques. La distribution aura lieu à partir du vendredi 16 avril au jardin des plantes et durera jusqu’au 7 juillet. 2 400 boîtes contenant des oeufs de Chrysope verte, une larve se nourrissant de pucerons et d’araignées rouges, et de coccinelle dont chaque spécimen mange jusqu’à 80 pucerons par jour seront offertes aux personnes en faisant la demande. De bonnes petites bêtes prédatrices des insectes ravageurs des espaces verts, des jardins et des serres.–> La ville de Caen distribuera gratuitement aux habitants de la commune possédant un jardin, des œufs d’insectes auxiliaires telles les coccinelles capables de remplacer de manière plus écologique les pesticides et autres produis chimiques. La distribution aura lieu à partir du vendredi 16 avril au jardin des plantes et durera jusqu’au 7 juillet. 2 400 boîtes contenant des oeufs de Chrysope verte, une larve se nourrissant de pucerons et d’araignées rouges, et de coccinelle dont chaque spécimen mange jusqu’à 80 pucerons par jour seront offertes aux personnes en faisant la demande. De bonnes petites bêtes prédatrices des insectes ravageurs des espaces verts, des jardins et des serres.

A ma gauche, les hormones de papillons femelles. En effet, les viticulteurs de la prestigieuse « côte des blancs » de champagne organisent une opération de confusion sexuelle d’une ampleur exceptionnelle pour limiter la reproduction des papillons cochylis dont les larves attaquent les raisins.

Comme l’explique le Syndicat des Vignerons dans un communiqué publié hier:

La technique consiste à diffuser à l’aide de capsules des phéromones sexuelles proches de celles émises par les femelles des papillons pour attirer les mâles. Le cochylis mâle, ainsi perturbé par de multiples messages, peine à trouver une femelle à féconder.

Les larves de ces ravageurs appelées « vers de la grappe » se logent dans les grains du raisin et génèrent des pourritures qui peuvent s’étendre aux autres grappes et altérer la qualité de la récolte.

Jusqu’à vendredi une centaine de vignerons et leurs salariés se mobilisent pour poser quelque 550 capsules à l’hectare sur une surface de près de 800 hectares autour de Vertus, dans la « côte des blancs ».

« C’est la plus grande opération de confusion sur un même secteur, nous avons réussi à convaincre près de 90% des viticulteurs des alentours », a précisé Pierre Larmandier du Syndicat général des vignerons (SGV).

« Par cette méthode naturelle, on limite de près de 70% la population des papillons, soit autant qu’avec un traitement phytosanitaire classique », a-t-il expliqué.

Selon lui, « cela demande de la main d’oeuvre, mais une fois posé, cela dure toute la saison alors qu’il faut renouveler les traitements chimiques malgré tout nocifs pour l’environnement comme pour les vignerons ».

Le coût de l’opération est de 150 euros par hectare soit autant que pour une série de traitements phytosanitaires.

D’après le syndicat 7.400 ha de vigne ont été traités par cette méthode écologique en 2009, ce qui représente 22% du vignoble de la Champagne.

Comme quoi on peut faire bien mieux en suivant des procédés et des astuces naturelles! Seule question: pourquoi les papillons sont-ils si nombreux à proliférer?

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :