Aller au contenu principal

La ruche qui dit oui, un concept entre AMAP et MyFab

12 décembre 2010

C’est une initiative intéressante dont on m’a informée il y a peu que je vous présente ici: La Ruche qui dit oui, une "start-up" (comme on dit), dont le concept consiste à créer des ruches – groupement d’une cinquantaine de consommateurs maximum qui veulent passer à un commerce plus équitable pour leurs produits alimentaires, auxquelles des producteurs peuvent faire des offres via le site.

En gros, comme l’explique le site, "les ruches sont les nouveaux points relais créés localement pour recevoir des produits variés (fruits, légumes, boissons…) en passant par le moins d’intermédiaires possible". Le concept est donc à cheval entre le principe de MyFab (plusieurs consommateurs qui veulent acheter un même produit se regroupent pour acheter en gros et en direct à un fournisseur) et le principe des AMAP (où un contrat engage un groupe de consommateurs auprès d’un producteur, qui est donc certain d’écouler sa production).

Voilà une petite vidéo pour vous en expliquer le principe:

Et voilà une interview de Guilhem Chéron, CEO de La ruche qui dit oui !, réalisé par FrenchWeb:

Comme le précise FrenchWeb, "la constitution de ruches ne débutera véritablement qu’en janvier mais la société, soutenue par Marc Simoncini, Kima Ventures et Christophe Duhamel de Marmiton.org, fait déjà parler d’elle depuis quelques semaines".

++ Pour en savoir plus: www.laruchequiditoui.com/index.php

About these ads
17 Commentaires leave one →
  1. 13 décembre 2010 12:25  

    super, ce serait cool d’avoir cette structure a Varsovie!

  2. 22 décembre 2010 4:06  

    Excellente idée, j’suis impatient

  3. ferchaud veronique permalien
    24 janvier 2011 1:36  

    je m intéresse pour les fruits de saison ,,,???
    A+
    VERO

  4. nicolas talabardon permalien
    1 février 2011 10:09  

    Idée super séduisante en effet, mais en creusant un peu plusieurs détails me chatouillent :
    - le principe de rémunération du site à hauteur de 10 % du prix de vente et 10 de plus pour "l’hôte" de la ruche me parait être un recul par rapport aux amap qui tiennent grâce à l’engagement de chacun.
    Je comprends bien que le site comme "l’hôte" fournissent un service aux consommateurs … mais on revient justement à une vision passive de ce dernier.
    - La ruche qui dit oui cherche un "chef de projet" stagiaire pour construire son site. Je sais bien mon pauv’ monsieur, qu’avec toutes les charges qui pèsent sur les bras des entrepreneurs un employé est hors de prix, mais "chef de projet" est-ce que ça signifie que c’est lui qui va mettre en place le service ? Celui-là même qui donne son sens à la dime prélevée ensuite ?

    Cette entreprise doit alerter ceux pour qui les amap sont aussi un moyen d’auto-organisation dépassant les rapports commerciaux.
    Personnellement, j’ai construit un site internet basé sur le cms Drupal pour le SEL de ma région.
    Il me parait possible d’adopter le même genre de démarche décentralisée pour les AMAP. J’imagine que plusieurs l’ont déjà effectué dans leurs coins. Y’a-t-il une zone d’échanges pour partager les efforts, rendre la chose accessible au plus grand nombre et lutter ainsi contre la "franchisation" que je vois se profiler derrière la ruche ?

    • 28 mars 2011 7:39  

      Merci Nicolas il y avait effectivement une erreur dans l’intitulé du stage qui a été corrigé grâce à votre don d’observation. Pour le reste, nous ne sommes absolument pas une franchise, nous proposons une plateforme qui assume un certain nombre de service très concrets permettant simplement et rapidement la mise en place de réseau de distribution en circuits courts.
      Tout les détails sont sur le site je vois que votre commentaire date d’avant notre mise en ligne officielle c’est normal que vous n’ayez pas eut tout les éléments pour juger de notre positionnement.
      Au fait ce n’est pas le service com’ qui vous répond mais le fondateur du service, je parle simplement et avec franchise, donc si vous arrivez à proposer d’autre systèmes et modèles d’organisations de votre côté nous en serons ravi, notre combat est celui de la diversité et de l’innovation. Guilhem

  5. Nicole Mias-Doméjean permalien
    11 juillet 2011 4:42  

    Existe t-il des "ruches qui dit oui" dans le département des hautes-pyrénées?.Merci pour votre réponse

    • chéron permalien
      11 juillet 2011 6:10  

      Bonjour vous pouvez simplement vous inscrire sur http://www.laruchequiditoui.fr le site vous propose une ruche, et si il n’y en a pas vous êtes prévenu dés qu’il y en a une qui s’ouvre à proximité
      Cordialement
      Guilhem

      • 12 juillet 2011 8:23  

        Merci pour vos prcisions! A bientt! Anne-Sophie

        Le 11 juil. 11 20:10,

  6. 21 octobre 2011 5:39  

    Sinon, s’il n’y plus de place, il y a le système de : http://www.untoitpourlesabeilles.fr/?gclid=CP2gytSn-qsCFQaFDgod6DtWkQ qui reprend le système des AMAP.

  7. Broissard permalien
    30 novembre 2011 12:21  

    Excellent, je ne m’abonne pas pour l’instant à la newsletter car je pars en Inde pour 3 mois le 10 décembre et au contraire actuellement je me désabonne. Dès mon retour je m’abonne et voudrais voir si c’est possible d’acheter dans une ruche dans ma région. J’habite Mandelieu la Napoule dans les alpes maritimes. En espérant que ça va marcher à donf

  8. breton permalien
    23 novembre 2012 10:34  

    locavore veux dire qu’il faut ce privé de café et de chocolat?
    Même si le chocolatier est dans le coin et transforme le chocolat en bonbons ou autre, ou le torréfacteur le vent avec son boulot dessus.

    • gloups ? permalien
      15 janvier 2014 7:46  

      si il n’y a pas d’engagement entre le consommateur et le producteur je ne vois vraiment pas le rapport avec l’amap … (Amap = engagement pour garantir a un petit producteur un débouché a sa production, indépendamment du cour du jour)

  9. serge permalien
    30 janvier 2014 4:54  

    bonjour ou trouver ce style de revendeur " la ruche " dans les alpes maritimes merci reponse

Rétroliens

  1. Quand la technologie se met au service des locavores « locavore'spirit*
  2. Les circuits courts surfent aussi sur le web « Blog destiné à se faire la main
  3. 3 trucs bien cool à noter en passant « locavore'spirit*
  4. Circuits-courts, ça progresse dans Sud-Ouest ! « locavore'spirit*

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 426 followers

%d bloggers like this: